La compétence cela veut dire quoi concrètement ? Vous êtes-vous déjà posé cette question ?

La notion ou le concept de compétence reste encore aujourd’hui relativement flou pour de nombreuses personnes.

La littérature foisonne sur le sujet et n’aide pas toujours à y voir clair parmi les différents concepts liés à la compétence.

Pour répondre à ces interrogations, nous nous sommes attachés dans ce dossier à préciser et à clarifier la notion de compétence. Pour cela, nous nous sommes appuyés sur les travaux de Guy Le Boterf, Alain Labruffe et Thomas Durand qui nous ont largement éclairés dans ce domaine.

 

La définition de la compétence:

Parmi toutes les définitions nous retenons celle de l’AFNOR : « La compétence est la capacité à mettre en œuvre les connaissances, les savoir-faire et les comportements en situation d’exécution ».

 

Quels sont les 3 domaines de la compétence?

Parmi les différents concepts et approches existantes, nous avons fait le choix de retenir la classification de la compétence en :

  • « Savoir» pour caractériser les connaissances
  • « Savoir-faire» pour définir les pratiques (ou Hard Skills selon la littérature utilisée)
  • Et « Savoir-être» pour déterminer les comportements (ou Soft Skills toujours selon la littérature)

  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
  • Google+

Ce choix simple, nous parait être le plus approprié, le plus compréhensible et repose largement sur les études de terrain menées ces dernières années.

 

1. Le Savoir :

Le savoir représente les connaissances acquises grâce à :

  • La formation initiale et sanctionnée par un diplôme, une certification, une qualification ou pas
  • La formation continue et sanctionnée par un diplôme, une certification, une qualification ou pas
  • L’expérience elle-même

 

  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
  • Google+

 Les savoirs sont également issus d’expériences extraprofessionnelles. 

 

2. Le savoir-faire

C’est la capacité voire l’habileté d’un individu à agir face à une situation en mobilisant ses connaissances (1), tout en faisant appel en parallèle aux techniques et pratiques (2) de terrain accumulées.

  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
  • Google+

Avec le temps et l’entrainement ces pratiques et ces techniques s’améliorent et s’enrichissent (3 et 4).

 

3. Le savoir-être 

C’est la capacité d’un individu, face à une situation et dans les rapports aux autres, de réagir et d’adopter les attitudes et les comportements (1) professionnels adaptés et de les améliorer (2) dans le temps. Certains appellent ça aussi « les compétences relationnelles ».

  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
  • Google+

Nous constatons qu’aujourd’hui le « savoir-être » prend de plus en plus d’importance dans l’entreprise et dans les processus de recrutement.

 

 

L’interaction entre les 3 domaines de la compétence

Le schéma ci-dessous montre bien que lorsque nous parlons compétence, les 3 domaines (Savoir, Savoir-faire et Savoir-être) sont étroitement liés et ne peuvent pas se dissocier.

Dans de futurs articles, nous verrons l’importance du savoir-être et sa part prépondérante au fur et à mesure que les responsabilités augmentent (expert, chef de projet, manager, etc…)

  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
  • Google+

 

Le référentiel des compétences

Nous ne pouvons aborder le notion de compétence sans évoquer les compétences requises par métier.

Il est important pour chaque métier, à partir de la fiche de poste, de définir les compétences nécessaires pour tenir le poste ainsi que le niveau requis (Initiation, Maitrise et Expertise) pour chacune de ces compétences.

Au moment de l’entretien annuel d’évaluation, chacune des compenses mises en œuvre pourront ainsi être évaluées et comparées au niveaux requis. Cette évaluation permettra de mesure les écarts entre ce qui est requis et ce qui a été évalué et ainsi définir les écarts et les actions de formation éventuelles à mettre en place.

Un prochain dossier évoquera la relation entre la fiche de poste et la fiche de compétences (ou référentiel de compétences) et la relation entre activités et compétences pour un métier donné.

 

Pour voir l’article sur les « compétences managériales » cliquez-ici

 

« Il n’y a pas de substitut à la connaissance » W. Edwards DEMING

 

Shares
Share This

Cet article vous a plu ? Alors partagez-le